UN TABERNACLE PLUS GRAND ET PLUS QUE PARFAIT – Rhapsodie des réalités

Rhapsodie des réalités, Vendredi 13 Juillet 2018

Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle (Hébreux 9:11-12).

Dans l’Ancien Testament, le temple que Salomon construisait était divisé en deux parties: à l’extérieur, il y avait les cours du temple, où les animaux pour les sacrifices étaient tués. Ensuite, il y avait le temple lui-même; la première partie étant le lieu saint, et seul le sacrificateur pouvait y entrer. Alors la deuxième partie était le lieu très saint, séparé du premier tabernacle par un rideau épais. Pendant que le sacrificateur servait dans le lieu saint, le souverain sacrificateur était le seul qui pouvait entrer dans le lieu très saint – le sanctuaire intérieur – et il le faisait une fois par an. Pour aller dans le lieu très saint, il devait offrir des sacrifices à Dieu pour lui-même et pour les autres; il ne pouvait y entrer qu’avec le sang d’un animal (Hébreux 9:6-8). De plus, au bout d’un an, cette expiation expirera et un autre sacrifice serait requis. Indépendamment des sacrifices faits par le grand sacrificateur chaque année, le péché n’a jamais été écarté; la présence de Dieu n’était cependant pas accessible au peuple.

Plus encore, l’autel où le souverain sacrificateur accomplissait les sacrifices devait être sanctifié par d’autres sacrifices avant que les offrandes n’y soient posées, y compris tous les ustensiles du temple. En d’autres termes, le tabernacle qui était censé être si saint et sanctifié ne l’était pas vraiment. Alors la Bible dit que Jésus, étant un souverain sacrificateur d’après l’ordre de Melchisédech, est venu avec un tabernacle plus grand et plus parfait, et s’est offert Lui-même. Hébreux 10: 5 dit: «…Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m’as formé un corps.» Son corps était le tabernacle plus grand et plus que parfait, et à travers Lui la présence de Dieu est maintenant accessible à tous ceux qui croient. Maintenant, nous avons l’assurance «…au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair» (Hébreux 10:19-20).

Prière 

Cher Père, merci pour le sacrifice du Seigneur Jésus, offert une fois pour toutes, pour l’effacement des péchés! Je reconnais ce sacrifice parfait, qui m’a apporté la rémission éternelle et parfaite du péché, et qui s’est uni à toi pour toujours, au Nom de Jésus. Amen.

Etude approfondie

Hébreux 9:13-15; Jean 2:18-21; Ephésiens 5:2

Partager:
0 Comments

No Comment.