Rhapsodie des réalités – Un désir ardent

Rhapsodie des réalités par Pasteur Chris Oyakhilome, Mercredi 14 Mars

Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement. Car elle disait: Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie (Marc 5:27-28).

La Bible nous parle de la femme qui avait une perte de sang qui, ayant souffert pendant douze longues années, décida de recevoir un miracle. Poussée par son désir, elle se fraya un chemin à travers une foule immense pour atteindre Jésus, défiant l’injonction qui lui interdisait d’avoir un contact physique avec d’autres personnes. Selon la coutume des Juifs, l’hémorragie dont elle souffrait la rendait impure; par conséquent, elle risquait d’être lapidée si on la trouvait en public, à plus forte raison si on la voyait toucher quelqu’un. Son désir de liberté, pour sa guérison l’a poussée à braver les intempéries (Marc 5:24-29).

De même, tant qu’Anne ne fût pas désespérée pour avoir un enfant, et qu’elle ne se décidât pas pour un miracle, il ne s’était rien passé. Pendant de nombreuses années, elle a maintenu le statu quo, jusqu’à ce qu’elle décide d’avoir un miracle. Elle entra dans la maison du Seigneur, tomba sur sa face devant Dieu et pria jusqu’à ce qu’elle l’emporta. A quel point désirez-vous changer votre situation? A quel point vous désirez-vous changer votre état? A quel point désirez vous passer au prochain niveau? A quel point désirez-vous expérimenter le surnaturel dans votre vie spirituelle, dans votre ministère, dans vos études, dans votre entreprise ou dans votre carrière? Nous voulons tous voir la croissance et faire des progrès, mais peu de gens sont prêts à braver les intempéries et faire le nécessaire. La croissance dans n’importe quel domaine nécessite des principes très simples et fondamentaux qui ne sont pas négociables. L’un de ces principes c’est un désir ardent et contraignant. Que votre désir soit assez ardent pour vous pousser à poser des actes et prendre des mesures nécessaires.

Prière

Cher Seigneur, je te remercie pour le glorieux évangile de ton royaume, qui m’a été confié. En toute ferveur et avec urgence, je prêche l’Évangile de justice, bravant toutes les intempéries pour m’assurer que ta justice est établie sur la terre, et dans les cœurs des hommes, au Nom de Jésus. Amen.

Etude approfondie

Jacques 5:16-18; Marc 5:25-34

Partager:
0 Comments

No Comment.